Les français dépensent chaque année des millions d’euros en chocolat. Que ce soit pour Halloween ou pour les fêtes de fin d’année, les français sont de très gros consommateurs de chocolats : on estime la consommation annuelle à 7 kilos par habitant, ce qui classe la France à la 7ème place des pays européens consommant le plus de chocolat.

Via : usuncut.com
Via : usuncut.com

Cette année, refusons de consommer du chocolat produit par des enfants et montrons-leur que les français ne tolèrent pas cet esclavage.

En septembre dernier, trois plaintes collectives ont été déposées à l’encontre de Hershey, Mars et Nestlé. Motif ? La traite et le travail forcé des enfants dans les plantations de Côte d’Ivoire.

Selon les associations à l’origine de cette plainte, ces trois sociétés s’approvisionnent en cacao chez des fournisseurs qui exploitent des enfants dans des conditions de travail tout simplement inhumaines. Non seulement ces enfants seraient considérés comme des mules (transport de marchandises lourdes, exposition à des matières toxiques) mais en plus, ils ne sont pas payés et sont souvent la cible de menaces physiques.

Les enfants sont enlevés dans les pays voisins, revendus puis exploités en Côte d’ivoire pour récolter le cacao, cette matière si chère aux entreprises de confiseries. La Côte d’ivoire, c’est un quart de la production mondiale de cacao (il s’agit du premier producteur mondial) soit 1.8 tonnes en 2015.

5021951712_e9ac35e583_b
Via : usuncut.com

Les enfants qui travaillent pour récolter le cacao ont entre 11 et 16 ans, mais il arrive qu’ils soient plus jeunes. Ils sont séquestrés dans des fermes isolées et contraints de travailler 80 à 100 heures par semaine.

Le film Slavery: A Global Investigation parle de ces enfants-esclaves qui ont réussis à s’échapper. Ces enfants rapportent des conditions de vie très dures, notamment des violences physiques.

Les coups faisaient partie de ma vie”. Voici ce qu’Aly Diabate, un ancien esclave a dit aux journalistes. “A chaque fois qu’ils te chargent avec un sac de cacao et que tu finis par tomber de fatigue, personne ne t’aide. Au lieu de t’aider, ils te frappent jusqu’à ce que tu te relèves”.

Ne soutenez pas ces sociétés qui soutiennent directement ou indirectement ces actes à l’encontre des enfants. N’achetez pas :

  1. Hershey (Smarties, kit kat)
  2. Mars (M&M’s, Snickers, Mars, Milky way, Twix, Maltesers, Balisto…)
  3. Nestlé (Crunch, Lion, Nuts, Aftereight)
  4. ADM Cocoa
  5. Godiva
  6. Fowler’s Chocolate
  7. Kraft
Via : usuncut.com
Via : usuncut.com

En 2001, une loi a failli être votée pour la création d’un label “anti-esclavage” sur les produits à base de cacao. Cependant, les producteurs de confiseries -y compris Nestlé, Hershey et Mars- ont fait preuve d’un habile lobbying et ont stoppé net la procédure, promettant de mettre fin eux même à la traite des enfants avant 2005. Nous sommes en 2016 et pourtant rien n’a vraiment changé dans le bon sens. Au contraire, on parle d’une nouvelle échance à 2020.

Cependant et dans le même temps, il est curieux de constater que le nombre d’enfants travaillant dans l’industrie du cacao a augmenté de 51% entre 2009 et 2014.  Un ancien esclave raconte  : “Ils aiment consommer quelque chose que j’ai souffert à produire. J’ai travaillé tellement dur pour eux mais je n’ai rien reçu en retour. Ils mangent ma chair”.

Voici une liste de sociétés qui se sont engagées à ne pas utiliser le cacao produit grâce à l’esclavage des enfants :  

  • Clif Bar
  • Green and Black’s
  • Koppers Chocolate
  • L.A. Burdick Chocolates
  • Denman Island Chocolate
  • Gardners Candie
  • Montezuma’s Chocolates
  • Newman’s Own Organics
  • Kailua Candy Company
  • Omanhene Cocoa Bean Company
  • Rapunzel Pure Organics
  • The Endangered Species Chocolate Company
  • Cloud Nine