Métriser votre esprit !

Prendre le contrôle de votre corps !

Se décharger de votre stress par la pratique de l’art du yoga en douceur !

La grossesse est une expérience aussi bien physique que mentale. Les femmes deviennent souvent hyper conscientes de tous les changements qui vont à travers leurs corps. Cependant, le yoga pendant la grossesse permet aux femmes enceintes de s’adapter à ces changements avec plus de grâce et avec un sentiment de fierté et de gratitude envers leurs corps.

La recherche suggère que le yoga prénatal est sûr et peut avoir de nombreux bienfaits pour les femmes enceintes et leurs bébés. Par exemple, des études ont suggéré que le yoga prénatal peut :

  • Améliorer le sommeil.
  • Réduire le stress et l’anxiété.
  • Augmenter la force, la souplesse et l’endurance des muscles nécessaires à l’accouchement.
  • Diminuer la douleur au bas du dos, les nausées, syndrome du canal carpien, les maux de tête et l’essoufflement.
  • Diminuer le risque d’accouchement prématuré, d’hypertension gravidique et la restriction de croissance intra-utérine – une condition qui ralentit la croissance d’un bébé.

Pratiquer le yoga quand on est enceinte : c’est possible! Toutefois le yoga doit être pratiqué avec beaucoup d’attention chez les femmes enceintes, surtout que les exercices de yoga inappropriés pourront apporter un effet négatif sur la maman et le bébé.

Voici quelques conseils pour une bonne pratique du yoga prénatal :

1. Les exercices généraux de yoga sont recommandés pour les deux premiers mois. Mais avant il faut demander l’avis de votre médecin ou obstétricien.

Si vous êtes nouvelle au yoga, alors vous devriez aller doucement.

2. les exercices de respiration sont bénéfiques si elles se font deux fois par jour. Elles fournissent plus d’oxygène et d’énergie pour la mère et l’enfant.

3. Certaines positions de yoga peuvent aider à atténuer quelques symptômes les plus fréquents d’une grossesse, avec un accouchement plus facile et plus doux et une récupération plus rapide après l’accouchement. Cependant, les femmes enceintes doivent faire attention à ne pas surétendre leurs corps- les ligaments autours des articulations deviennent lâches pendant la grossesse.

4. L’abdomen doit rester relaxer tous le temps. Les positions et les difficultés qui exercent une pression sur l’abdomen doivent être évitées surtout au cours des stades avancés de la grossesse.

Aucune gêne ne devrait être ressentie (douleur ou nausées) après les exercices du yoga ; si cela se produit, vous devriez arrêter votre séance de yoga et consulter chez votre médecin.

5. Utilisez une chaise pour les postures debout vous permet d’éviter le risque de se blesser ou de blesser votre bébé si vous perdez votre équilibre.

6. La relaxation profonde est essentielle pour donner du repos au corps et à l’esprit et bénéficier davantage d’un bon sommeil. La relaxation permet aussi à votre système nerveux de passer de l’activité sympathique vers la para sympathique. Cette dernier est associée avec le processus de réparation de l’organisme, qui est nécessaire à la fois pour le bébé et pour la mère.

Comment choisir un cours de yoga prénatal ?

Si vous êtes intéressée de prendre un cours de yoga prénatal, commencez par la recherche d’un programme enseigné par un instructeur qui a une formation en yoga prénatal. Observez la classe à l’avance avant de s’inscrire pour vous s’assurer que vous êtes à l’aise avec les activités concernées, le style de l’instructeur, la taille de la classe et de l’environnement.

Dites-nous : Avez-vous déjà essayé le yoga prénatal ? Avez-vous trouvé qu’il est bénéfique ?